Line raconte

Conçues comme les livres de lecture pour bébés et tout-petits, ces belles histoires racontées et musicalisées dans les Cours Kaddouch, sont un support pédagogique indispensable à l’apprentissage du décodage créatif , car “Lire, c’est Créer”. Les tout-petits, chez eux, après le cours de musique, ouvrent le livre et lancent leurs mains sur le clavier ou chantent en racontant l’histoire à leur manière. Ils déploient alors un véritable élan créatif du même type qu’un artiste qui déchiffre une sonate de Beethoven : les bases éducatives sont alors posées !

Organisation de la page

Vous trouverez dans cette page :

  • des histoires racontées et musicalisées avec support graphique en vidéo fixe
  • des histoires racontées et musicalisées en audio
  • le texte d’histoires à raconter et à musicaliser par les parents ou les enfants eux-mêmes

Comprendre nos vidéos

Pour comprendre les cours d'éveil Kaddouch en audio et vidéo

Le format interactif de mes leçons étant très loin de la formule actuelle des cours à distance, il est donc indispensable que les parents saisissent ma démarche de réflexion et d’adaptation.

Dans les vidéos de cours formation musicale (pas les cours d’éveil musical), à l’image du Cours Kaddouch, il ne s’agit pas simplement de demander à l’enfant d’assimiler passivement une notion quelconque, mais d’étendre, chez lui, le champ de la connaissance pour accéder au savoir, sachant que la qualité du savoir dépend du processus de connaissance utilisé pour le produire. Je vais expliquer de quelle manière je procède.

Au départ, l’objectif est toujours de – poser une grande question, une problématique fondamentale, – d’évoquer, avec l’enfant comment les hommes, à travers l’histoire, auraient pu la résoudre, – énoncer enfin, la solution que ces derniers ont effectivement apportée. Il est évident que le fait d’examiner la raison pour laquelle l’homme a privilégié une option plutôt qu’une autre, apportera du sens à l’information transmise, on n’apprend pas quelque chose parce qu’il le faut, mais parce que cela correspond à un besoin.

Ainsi, l’enfant est amené à concevoir que la connaissance n’est pas une vérité immuable, bien qu’elle porte toujours en elle, une Idée sans cesse actualisée et réactualisée. On notera que cette conception développe chez l’enfant, le sentiment de devenir un acteur important de la construction de la (sa) connaissance.

Histoire en vidéo

Le flocon de neige s'est trompé de saison !

Il habite sur un nuage tout blanc, avec ses frères et sœurs, mais aussi avec tous ses copains et copines. Ils sont très nombreux à s’amuser, rigoler, se chamailler et jouer toute la journée en guettant l’arrivée de l’hiver.

Pour télécharger : le livre d’enfant, Le flocon de neige s’est trompé de saison !, cliquez ici

Le camion de pompiers

Pour télécharger : le livre d’enfant, Le camion de pompiers, cliquez ici

La dance des fruits

Pour télécharger : le livre d’enfant, La dance des fruits, cliquez ici

Le bonbon qui ne voulais pas être mangé

Pour télécharger : le livre d’enfant, Le bonbon qui ne voulais pas être mangé, cliquez ici

Histoires racontées et musicalisées

Le Ballon de Gustave

La journée de cours de musique est terminée, tous les enfants sont partis et, dans la salle d’attente, Tonton Robert découvre un joli ballon de foot dans un petit coin, à l’abri des regards. A qui est –il ? Personne ne l’a réclamé pour l’instant, le ballon va donc passer la nuit bien au chaud dans la salle d’attente.

Bande d'abeilles voleuses de pollen de fleurs violettes

Ce matin, l’air était doux et léger, le soleil réchauffait les fleurs de la prairie. Vivaient dans la forêt avoisinante quelques familles de papillons, très colorés : Il y avait les papillons jaunes, quelques papillons marrons, et surtout le chef du village des papillons qui était rouge avec des taches jaunes d’or qui lui donnaient vraiment l’air d’un roi. Ses ailes étaient délicates et immenses.

Le grand Bain !

Ce matin, l’air était doux et léger, le soleil réchauffait les fleurs de la prairie. Vivaient dans la forêt avoisinante quelques familles de papillons, très colorés : Il y avait les papillons jaunes, quelques papillons marrons, et surtout le chef du village des papillons qui était rouge avec des taches jaunes d’or qui lui donnaient vraiment l’air d’un roi. Ses ailes étaient délicates et immenses.

C'est les vacances !

Aujourd’hui dans la salle de musique, il règne une drôle d’effervescence. Les jouets du piano sont agités et bien joyeux. La bouteille qui danse a remis ses lunettes de soleil, Winnie a récupéré sa valise de bonbons et son cousin a mis son maillot de bain, et sa serviette de plage autour du cou. Quand à la troupe des éléphants, du plus grand au plus petit, ils sont tous aux ordres du grand chef, prêts au grand départ.

Des bruits étranges dans la cuisine !

Des bruits étranges et cristallins s’échappent de la salle de musique. A écouter d’un peu plus près, on dirait que quelqu’un joue des castagnettes. Tonton Robert ne bouge plus, et tend l’oreille depuis le pas de la porte. Les bruits se poursuivent sans discrétion, affichant clairement leur sonorité de castagnettes espagnoles.
Tonton Robert s’avance, et là, juste à l’entrée de la salle tout se fige, silence. Il n’a pas eu le temps de voir d’où venait ce bruit, trop de choses sur le piano, et de crayons et de feutres sur la table. Il fait demi tour, feignant de quitter la salle, et là, les castagnettes recommencent à tintinnabuler.

Le combat des claviers

La salle de musique résonne habituellement, de mille musiques que produit Tonton Robert sur son piano. Quand il est en tête à tête avec lui, il cherche de nouveaux accords, toujours plus harmonieux, originaux et complexes.
Il les enchaîne, puis griffonne sur une feuille quelques lettres bien simples que les enfants qui débutent l’écriture appelleraient l’écriture bâton. Il rajoute à côté de ces lettres quelques chiffres en petit : C7 – Am7 – Dm7 – G7 etc.
Est-ce là de la musique ? mais où sont donc les jolis petits ronds qui montent et descendent, et se déguisent pour devenir une ronde, une blanche, une noire, une croche et compagnie ? Oui c’est toujours une écriture musicale, mais uniquement pour les accords. Aux musiciens d’improviser la mélodie !

Histoires à musicaliser

La salle de musique n’aime pas se sentir toute seule, la bonbonnière s’affole, les jouets se demandent ce qui se passe, ils s’ennuient et font des bêtises …..bref, vivement que les enfants reviennent !

Line évoque par l’écriture, chaque jour, l’activité dense mais particulière de Tonton Robert dans cette salle.

Aujourd'hui, on enregistre !

Ce matin en arrivant dans la salle de musique, on entendait une cacophonie tonitruante, des cris, des vocalises, du tambour, tout cela sans aucune organisation musicale.

  • « Mais que se passe t-il donc ici ? » dit Tonton Robert en constatant cette pagaille.

Les jouets se chamaillent, chacun chante sa chanson dans son coin en prenant bien soin d’être plus sonore que son voisin.
Mais ils se rangent bien vite, chacun sur son étagère, bien sagement. Ils veulent se montrer comme de parfaits petits jouets bien élevés et obéissants.

Dans la salle d'attente !

Nous observons silencieusement depuis très longtemps le théâtre de la vie, des scènes anecdotiques, des moments improbables. Nous ne parlons pas, ne bougeons pas et bien qu’à la vue de tous, personne ne remarque notre présence. Cette position nous permet d’observer discrètement la vie qui se déroule sous notre regard. Mais qui sommes nous donc pour tout voir sans être vu, sans qu’on nous prête attention?
Nous résidons toujours à la même place, immuables, mais toujours le regard vif, et l’oreille aiguisée. Qu’avons nous donc à observer depuis tant d’années?
Nous n’avons pas la chance de participer aux cours de musique de Tonton Robert, nous les écoutons depuis notre étagère de la salle d’attente. Et oui ! nous sommes les quatre peluches, posées main dans la main sur l’étagère. Peut être ne nous avez-vous jamais vu?

Les jouets s'ennuient !

Avez-vous imaginé la salle de musique avec tous les jouets sur le piano, quand les enfants ne sont pas là ?
Pensez-vous que tout est silencieux, et que rien ne bouge, comme figé jusqu’à votre retour ?
Oh non ! ….. Les jouets et le piano seraient trop tristes, et dans la salle magique de Tonton Robert, il y a toujours un oiseau qui gazouille, ou un chien qui aboie quand on ne lui a rien demandé !
Certains d’entre vous savent déjà que lorsque l’on éteint les lumières de la salle, tous les animaux se mettent à faire du bruit. Ils ne veulent pas qu’on s’en aille.
C’est leur façon de nous dire au revoir et à demain !
Alors en ces journées un peu spéciales, où l’on reste à la maison, on fait école à la maison, on fait sport à la maison, on fait récréation à la maison, on fait cantine à la maison, je me suis dit que vous aimeriez connaître l’ambiance de la salle de musique.